Covid19 : guide des bonnes pratiques sanitaires pour l’audiovisuel

Visuel covid 19 et cadreur masqué

Pourquoi ce guide des bonnes pratiques sanitaires pour l'audiovisuel ?

La crise sanitaire liée au Covid-19 nous oblige à repenser en partie l’organisation de nos métiers. En effet, comme dans de nombreuses professions, les gestes doivent être modifiés pour s’adapter à l’exigence de sécurité. Ce guide des bonnes pratiques sanitaires pour l’audiovisuel a donc été conçu pour que tous, clients comme prestataires, nous nous sentions en sécurité à travailler ensemble à nouveau. Il s’inspire à la fois des mesures officielles prises par les pouvoirs publics dans le cadre du déconfinement, et des mesures de bon sens que nous nous appliquerons à nous-même dans nos activités audiovisuelles.

Ce guide des bonnes pratiques sanitaires pour l’audiovisuel n’engage que nous. Il pourra être modifié ou adapté en fonction de l’évolution de la situation sanitaire. Il n’est pas non plus exhaustif et ne prétend pas couvrir toutes les situations des métiers de l’audiovisuel. Nous avons simplement essayé de balayer tous les champs applicables à notre métier, tel que nous le pratiquons au quotidien.

Si vous avez des suggestions pour le compléter, n’hésitez pas à nous contacter.

Gestes "barrière" et mesures d'hygiène

Avant même de parler de mesures spécifiques à nos métiers, il existe des mesures de base, applicables à tous, dans toutes les situations. Rappelons-les brièvement :

Planche de picto flat design gestes barrière covid19 - Copyright LF2D Productions 2020

Pour pouvoir appliquer ces règles de base, ainsi que les règles spécifiques à nos métiers, nous avons d’ores et déjà constitué un stock de masques de type chirurgical, gel hydro alcoolique, solution et lingettes de désinfection.

Mesures sanitaires adaptées aux tournages

Maintenant, voici quelques règles que nous appliquerons systématiquement tant que la situation sanitaire l’exigera. Ces procédures sont chronophages, or le temps est souvent compté sur un tournage, quel qu’il soit. Pour la sécurité de tous, il faudra donc systématiquement prévoir le temps de les mettre en œuvre.

  • Les tournages en intérieur devront se faire en équipe réduite. Il conviendra d’apprécier, en fonction de la superficie des lieux et du nombre d’intervenants, le nombre maximum de techniciens acceptable.
  • La règle admise pour le moment, pour les tournages en intérieur est qu’une surface de 4m2 doit être disponible par personne (y compris l’équipe technique).
  • Le matériel de prise de vue (caméras, pieds, lumières) et prise de son (perches, mixettes, micros) ne sera manipulé que par une seule et unique personne référente. Il sera nettoyé et désinfecté à la fin de chaque session.
  • Les équipement HF (micro cravate et émetteur) seront dans la mesure du possible installés par l’intervenant lui-même. Ce dernier pourra se faire assister par le technicien. Tous deux devront alors porter un masque “grand public”.
  • Tous les micros, casques et accessoires seront désinfectés entre chaque utilisateur, à l’aide de lingettes et d’une solution désinfectante.
  • Les interviews se feront à distance de 1,5 à 2 mètres au minimum entre journaliste/caméraman et intervenant.
  • Lorsque cela est possible, il conviendra de privilégier une perche de micro pour maintenir une distance raisonnable entre intervenant et équipe technique mais aussi pour limiter la manipulation des micros.
  • De façon générale, il est préférable de porter d’une tenue réservée au travail, différente de celle utilisée dans l’espace public.
  • Lors des trajets (voiture, véhicule technique), les collaborateurs voyageront de façon à ce qu’une seule rangée de siège soit occupée, en quinconce. Soit 2 maximum par voiture dans la plupart des cas.

Mesures spécifiques aux tournages en extérieur

A l’heure actuelle, la règle, pour les tournage en extérieur, est dictée par le bureau Cinéma de la Ville de paris. Il s’agit surtout d’une longue liste d’interdictions. Voici ce qui est prévu, en plus du respect des mesures barrières et des règles édictées plus haut :

  • Le périmètre du tournage devra être protégé du grand public.
  • L’installation de barnum est prohibée.
  • Pas de tournage dans les parcs et jardins, équipements sportifs, berges/canaux/égoûts.

  • On ne filme pas non plus de bâtiments, ou monuments gérés par la Ville (inclut notamment les mairies d’arrondissement, l’Hôtel de Ville, l’Hôtel de Lauzun, la Tour St-Jacques, les églises, les écoles, musées, bibliothèques…), de marchés.

  • Et enfin aucun survol de drone au-dessus de sites gérés par la Ville.

Mesures spécifiques à la postproduction ou l'enregistrement

Nos métiers impliquent souvent que des travaux, notamment en postproduction, soient réalisés par des intervenants extérieurs, soit dans nos locaux, soit dans les locaux de nos partenaires. Là aussi, des mesures sanitaires seront mises en place pour la sécurité de nos collaborateurs et prestataires.

  • Les solutions de travail à distance sont privilégiés pour le graphisme, le montage, mixage, trucage, sous-titrage, animation et les effets visuels, dans la mesure où la qualité de la connectivité de notre réseau Internet fibre le permet.
  • Pas de climatisation, pas de VMC, pour les travaux de postproduction en nos locaux, nous privilégierons, pendant cette période particulière, une aération naturelle et régulière.
  • Chez nos prestataires de postproduction, lors des séances d’enregistrement voix, des espaces d’attente individuels doivent être prévus pour les différents intervenants successifs (journalistes, narrateurs, artistes-interprètes…).
  • L’accès aux espaces d’enregistrement sera conditionné par un lavage obligatoire des mains au gel hydroalcoolique.
  • Les commentateurs et artistes-interprètes de doublage doivent intervenir l’un après l’autre de manière isolée et indépendante, lors de sessions d’enregistrement consécutives.
  • Les micros, anti pops et pupitres seront nettoyés et désinfectés entre chaque passage.
  • L’accès aux régies abritant les consoles et pupitres sera conditionné à un lavage préalable des mains obligatoire au gel hydroalcoolique et au port du masque. La console devra être nettoyée (produit désinfectant) au début de chaque session de travail.

Une mesure hautement efficace de distanciation : le motion design !

Chez LF2D, nous réalisons des films de Motion Design. Et, bonne nouvelle, ces films peuvent se concevoir et se produire à 100% à distance. Aucun besoin de contact physique ! Les échanges téléphoniques, mails et visioconférence sont totalement suffisants.

Vous ne savez pas comment gérer ce type de production ? Ca tombe bien, on vous a préparé un dossier complet sur la fabrication d’un film de motion design. Ca se passe ici !

Vous avez des suggestions à nous faire, des remarques, des questions pour faire évoluer ce guide ? N’hésitez pas à nous contacter, pour en discuter.

Cet article vous a plu ? N’hésitez pas à le partager !

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *